Crowdlending ou comment les particuliers peuvent financer des entreprises !

Vous souhaitez aider des entreprises qui vous tiennent à cœur et recevoir des intérêts par rapport aux prêts que vous faites ? Alors le crowdlending est tout ce qu’il vous faut !

Le crowdlending est une forme de prêt de plus en plus employée pour les nombreux avantages qu’elle peut avoir pour les prêteurs comme pour les emprunteurs. Cependant, il existe quelques risques que les prêteurs doivent connaître avant de s’y lancer complètement.

Voici tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans le financement des entreprises en tant que particulier.

Que signifie le mot « crowdlending » ?

Pour bien comprendre ce mot, il faut le décomposer en ces deux composés « crowd » pour foule et « lending » pour prêt. Ceci peut donc vous emmener à comprendre que le crowdlending est le prêt par la foule. Ceci suppose qu’une entreprise possède un projet et doit le présenter à une certaine « foule » (des particuliers) afin d’obtenir des prêts.

Ici, le prêt ne se passe pas typiquement comme dans une banque. La méthode est plus simple : il vous suffit d’être inscrit sur une plateforme de crowdlending afin de pouvoir soit prêter, soit emprunter. La plateforme en question se rassure juste que l’entreprise dont il est question possède une certaine crédibilité afin que les prêteurs ne rencontrent pas des désagréments dans l’aventure.

Cependant, aucun amalgame ne doit être fait avec le crowdfunding qui est un financement participatif. La principale différence entre les deux est que le crowdfunding ressemble beaucoup plus à un don. Ceci étant, si le projet échoue, l’investisseur n’est pas remboursé. Par contre, le crowdlending est un prêt. Donc, tous les prêteurs doivent être remboursés suivant une certaine échéance fixée par un contrat.

Quels sont les avantages du crowdlending pour le prêteur ?

Procéder au crowdlending possède des avantages non négligeables, lorsque l’on est investisseur. Le premier, qui est très important, c’est le fait de pouvoir investir sur un projet qui vous tient à cœur. Il peut s’agir des énergies renouvelables ou de gestion de déchets si vous êtes un amoureux de la nature. Vous aurez aussi la possibilité de fournir des fonds à un projet qui vous parle tout particulièrement.

Contrairement au crowdfunding, si un projet que vous financez ne reçoit pas assez de fonds, l’argent que vous avez investi vous reviendra. De même, si le projet échoue, vous serez remboursés puisqu’il s’agit avant tout d’un prêt. De plus, la rigueur mise sur pied par les plateformes de crowdlending comme Mintos ou d’autres rend le processus beaucoup plus sûr.

Quels sont les risques encourus par un prêteur via le crowdlending ?

Il existe tout de même des risques lorsque l’on décide de prêter de l’argent à une entreprise via le crowdlending. En effet, les méthodes d’évaluation de la crédibilité des entreprises sont moins poussées sur les plateformes de crowdlending que chez les banques. De ce fait, des défauts de remboursement peuvent survenir.

En cas de défauts de remboursement, vous pouvez vous retrouver sans vos fonds. C’est pour cette raison qu’il est important de diversifier vos investissements afin de ne pas tout perdre d’un seul coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *