Prêt immobilier : 5 questions essentielles à vous poser avant de signer

Lorsqu’on souhaite faire un prêt immobilier, on a tendance à comparer tout simplement le taux d’intérêt des établissements de crédit ou des banques. C’est bien, mais cela ne suffit pas ! Si vous souhaitez obtenir le bon financement, il existe au moins 5 questions que vous devrez vous poser avant toute signature. Quels sont ces éléments à prendre en compte ? Le point !

 

Quel est le taux effectif global (TEG) ?

Le taux effectif global est un élément qui doit figurer obligatoirement dans toutes les offres de crédit immobilier. Cela vous permettra de bien les comparer. Pour faire simple, il s’agit du taux d’intérêt total demandé par la banque pour financer votre projet immobilier. Le TEG comprend :

  • Le taux nominal de l’emprunt
  • Le coût des frais d’assurance de prêt
  • Les frais de dossier
  • Les frais de garantie
  • Les frais annexes imposés par la banque pour vous accorder un financement

Donc, avant toute signature de contrat de prêt avec une banque, il est judicieux de discuter et de négocier avec elle chacun des éléments énoncés ci-dessus. Par exemple, il est possible qu’une proposition de prêt immobilier ait un taux d’intérêt élevé. Après plusieurs comparaisons, c’est le bon prêt, car ses frais d’assurance sont très faibles.

 

Est-il possible d’obtenir un contrat d’assurance de prêt autre que le contrat groupe ?

Les banques et les établissements de crédit proposent généralement un contrat d’assurance fondé sur la mutualisation des risques. C’est ce que l’on appelle « contrat groupe ». Pour eux, c’est dans le but de répartir les risques entre les emprunteurs. Cependant, il convient de noter que depuis 2010, l’âge est devenu un critère qui peut différencier les tarifs d’assurance.

Ainsi, les jeunes emprunteurs peuvent négocier un contrat d’assurance individuel. D’autant plus que les organismes de prêt ne peuvent pas imposer leur produit maison. Par ailleurs, selon la loi Lagarde, vous avez la possibilité de proposer un contrat d’assurance externe ayant un niveau de garantie équivalent à celui de l’établissement bancaire. C’est donc un élément à prendre en compte pour pouvoir réaliser quelques économies.

Qu’en est-il des frais liés aux prêts modulables ?

 emprunt immobilier

L’avantage indéniable d’un prêt immobilier modulable réside dans la possibilité d’augmenter ou de réduire les échéances de prêt sous certaines conditions. Et justement, c’est le point le plus important à prendre en compte avant de signer un contrat.

N’hésitez pas à poser les questions suivantes à votre conseiller bancaire :

  • À partir de quel moment du contrat votre prêt immobilier serait-il modulable ?
  • Quel serait le pourcentage d’augmentation ou de réduction des mensualités ?
  • Combien de fois pouvez-vous moduler les échéances pendant la durée de vie du contrat ?

Cette liste est encore non exhaustive. L’on vous conseille de demander une simulation avant de souscrire un prêt immobilier. Ainsi, vous pouvez éviter toute mauvaise surprise.

 

Qu’en est-il des indemnités de remboursement anticipé (IRA) ?

Une fois que vous soldez votre prêt avant sa date d’échéance, l’organisme de crédit subit un manque à gagner, notamment sur leur taux d’intérêt. Ainsi, il vient vous facturer une indemnité. Certes, c’est une pratique réglementée, mais cette indemnité doit être inférieure au total des intérêts à payer au cours des 6 prochains mois et à 3 % du somme restant dû.

Cependant, sachez qu’il est possible de l’éviter. Ce type de pénalité n’est dû que s’il figure dans votre contrat. Donc, vous devrez lire attentivement ce document avant toute signature. Si cette indemnité est inscrite dans le contrat, vous avez la possibilité de demander un ajout d’une clause qui vient limiter la durée de cette pénalité.

 

Quels sont les délais inscrits dans le contrat : déblocage des fonds, offre, accord, etc. ?

Pour garantir le bon déroulement de votre crédit, il est judicieux de jeter un œil sur les différents délais inscrits dans votre contrat de prêt immobilier. Sachez que vous êtes engagé dès lors que vous avez signé un compromis de vente. Autrement dit, vous devrez respecter un certain délai pour le paiement.

Donc, n’hésitez pas à vérifier si le délai du déblocage des fonds est en avance par rapport au délai de l’acte authentique de vente dans votre compromis. D’autant plus que si vous êtes convaincu de l’offre de prêt, il faut fournir en une seule fois toutes les pièces exigées pour respecter les délais du compromis.

Par contre, si aucune offre de prêt des établissements bancaires ne vous intéresse pas, l’on vous conseille également d’orienter votre choix vers les prêts aidés par l’État pour votre crédit immobilier. Là aussi, vous devrez bien comparer les offres pour obtenir le bon financement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *