Zoom sur la fin de LibertyLand, un site de téléchargement illégal

Regarder et télécharger du contenu sur des sites de streaming gratuitement est, dans la majorité des cas, illégal. En procédant ainsi, vous nuisez aux droits des auteurs. Or, la législation érige en principe fondamental la protection des intérêts des artistes, en jugeant comme hors la loi, tout site de streaming commercialisant des films, séries et autres productions sans l’accord de leur propriétaire. Libertyland fait partie de ces sites conviés à fermer boutique en raison de leurs pratiques illégales. Qu’est-ce qui est a été à l’origine de la fin de Libertyland ? Qu’est-il arrivé aux fondateurs du site internet ? Libertyland a-t-il vraiment disparu ? On vous dit tout dans les lignes qui vont suivre.

Fin de Libertyland : pourquoi une telle disgrâce ?

A l’orée de sa création en 2009, personne ne pouvait prédire que le site de streaming connaîtrait un tel sort. Très populaire auprès des internautes, Libertyland s’est vite imposé comme le premier site de streaming en France. D’une fonctionnalité assez simple, le site de streaming Libertyland mettait à la disposition des cinéphiles des milliers de films et de séries. Tout individu pouvait télécharger les contenus du site gratuitement. Victime de son succès, Libertyland  s’est vite retrouvé sous les radars des autorités judiciaires. Une première astreinte de fermeture du site intervint en 2011.

Les propriétaires du site n’écopèrent que d’une amende. Récidiviste, ils créent, sous un autre nom de domaine, le même site de streaming. En 2018, les fondateurs de Libertyland firent face encore à des ennuis judiciaires.

Qu’est-il arrivé aux propriétaires de Libertyland en 2018 ?

Après avoir ignoré le premier avertissement de 2011, les fondateurs du site de streaming ont été, cette fois-ci, arrêtés et traduits en justice. Ils ont été inculpés pour plusieurs chefs d’accusation. La première cause expliquant leur arrestation tient au non-respect des lois sur les droits d’auteur. En effet, par des subterfuges, ils ont réussi à pirater et à commercialiser des contenus dont ils n’en avaient pas l’autorisation.

La seconde accusation pesant sur les fondateurs de Libertyland est liée à des fraudes fiscales. Ils auraient, sciemment, omis de déclarer leurs revenus au fisc français. Ainsi, après plusieurs tractations judiciaires, le juge ordonna la fermeture définitive du site de streaming, Libertyland. Ses propriétaires écopent d’une peine de trois à six mois de prison. Enfin, ils ont dû s’acquitter également d’une peine pécuniaire comprise entre 1500 et 3000 euros.

Et si Libertyland renaissait encore de ses cendres ?

Rien ne permet d’affirmer avec certitude la fin de Libertyland. Si, officiellement, le site de streaming a été fermé, tout porte à croire que ses fondateurs sont derrière Liberty VF. En effet, les pratiques du nouveau site de streaming, Liberty VF sont sensiblement similaires à celles de Libertyland. Toutefois, les anciens fondateurs de Libertyland ont avoué ne rien avoir avec LibertyVF. Ils semblent bien avoir tourné la page du streaming illégal, depuis leur séjour en prison.

Ainsi donc, retenez qu’aujourd’hui, Libertyland est mis en hors d’état de nuire aux droits des artistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *